Ce que gagnent vraiment les artistes avec le streaming

Ce que gagnent vraiment les artistes avec le streaming !

Vous les aimez, vous écoutez en boucle leurs sons sur différentes plateformes de streaming et c’est merveilleux, mais vous êtes-vous déjà demandé combien gagnent les artistes avec le streaming ? Avec plus de 9,8 milliards de dollars générés en 2018 aux USA, le streaming musical a de beaux jours devant lui. Seulement, quelle est la part de vos artistes là-dedans ? Comment comprendre la dégringolade financière subie par ces derniers depuis la chute du CD alors que le streaming s’annonçait comme la solution miracle ? Pourquoi chaque label de streaming peut faire son propre prix ? Et les artistes dans tout ça, que leur reste-t-il ? Nous vous disons ce que gagnent vraiment les artistes avec le streaming.

Les ventes en streaming, une misère voilée pour les artistes

Avant de fermer boutique, le label de téléchargement de musique en streaming Groove music de Microsoft était le meilleur payeur et il va sans dire que les artistes affiliés l’ont mal vécu. Car comparés à Spotify ou encore YouTube de Google, il n’y avait pas photo. En effet, de 0,027 30 $ avec la défunte Groove Music à 0,000 74 $ avec YouTube, le jeu semble vraiment ne plus valoir la chandelle.

Certaines stars de la musique française comme Jean-Jacques Goldman jusqu’en aout dernier, étaient absentes des plateformes de streaming. En 2014, Taylor Swift enlève tous ses titres de Spotify en dénonçant le ridicule des royalties versées aux artistes pour streaming. Spotify, malgré ses critiques, ce géant suédois réclame près de 100 millions de consommateurs pour 10euros d’abonnement mensuel et compte presque toutes les fortes têtes de l’industrie de la musique pour paiement d’artistes avec streaming vraiment bas.

La rémunération des artistes en streaming par label

Selon les enquêtes menées sur les sites tiers et sur des plateformes comme Digital Music News, nous avons pu effectuer ce classement des stream rate par label de streaming du mieux payeur au moindre pour l’année 2019 :

Label/plateforme de téléchargement streamingTaux de rémunération artiste
Napster0.01682
TIDAL0.0110
Apple Music0.0064
Deezer0.0056
Spotify0.0038
Amazon0.00402
YouTube0.00074

La rémunération du streaming, un algorithme de calcul que seuls les labels maîtrisent

En 2017, le géant suédois Spotify a affiché un chiffre d’affaires de 4 milliards d’euros. Avec une introduction en bourse l’année suivante, la société a été valorisée à plus de 19 milliards de dollars, ce qui fait cinq fois le prix de la mythique Warner Music, Spotify n’a pas vraiment matière à se plaindre. Cependant, malgré les critiques acerbes contre les taux de paiement des royalties aux artistes sur ces labels, un phénomène étrange s’observe : ce sont les labels les plus populaires qui paient le moins bien. En fait, si un grand flou demeure sur les bénéfices que les labels se font sur le streaming, la méthode de calcul est la même : le pourcentage obtenu après le rapport du nombre de morceaux écoutés d’un artiste sur le nombre total de morceaux écoutés par l’ensemble des utilisateurs du service.

Méthode de calcul qui pourrait avantager certaines stars déjà connues de la grande scène comme Kanye West plutôt que des nouveaux venus sur la scène. Mais aussi la gratuité de certaines plateformes de streaming comme YouTube fait en sorte qu’elle ait une plus grande communauté de followers et donc plus sollicitée par les artistes pour faire la promotion de leurs réalisations. Alors même si sur d’autres plateformes ce que gagnent vraiment les artistes avec le streaming est assez élevé, ce n’est pas assez suivi, les géants du gratuit ou de l’abonnement low cost auront toujours plus de chances de se faire des marges tout en justifiant leur versement de royalties minimes.

De notre côté chez AdopteUnArtiste nous travaillons sur le lancement de notre propre plateforme de streaming. On vous en dira un peu plus d’ici quelques semaines…

Choose your Reaction!
Leave a Comment